Jeunes conducteurs : mieux vaut souscrire une assurance en leur nom

Il n’est pas rare de voir des jeunes de circuler avec un véhicule assuré au nom de leurs parents. Parce que la prime est très souvent plus basse.

Mais que se passe-t-il si ces jeunes roulent plus souvent avec ce véhicule que leurs parents ? Légalement, ce cas de figure doit être communiqué à l’assureur et le jeune doit alors être mentionné dans le contrat en tant que « conducteur principal ».

Que se passe t’il si vous décider quand même de garder le contrat à votre nom et de ne pas mentionner votre fils ou fille comme conducteur principal ? Vous devez alors savoir que l’assureur peut, en cas d’accident

  • de ne pas indemniser les dégâts causés au véhicule assuré tout en maintenant les primes émises ;
  • d’indemniser les dommages aux tiers et d’ensuite se retourner contre vous.

Quelques conseils

  • Le fils ou la fille est le conducteur principal du véhicule ?
    Il est alors préférable de souscrire une RC Auto au nom du jeune, afin d’éviter les cas de figure mentionnés ci-dessus.
  • Le fils ou la fille roule de temps en temps avec le véhicule ?
    L’enfant peut alors être mentionné dans le contrat des parents en tant que conducteur occasionnel. Les années de conduite entreront alors en ligne de compte lorsqu’il faudra, plus tard, déterminer le degré bonus-malus.

Mentionner toutes les modifications de contrat

Les autres modifications susceptibles de modifier la nature du risque doivent aussi toujours être communiquées à la compagnie. Exemple concret : l’installation d’une puce électronique ayant pour effet de gonfler la puissance du véhicule.